• Anna

Entrée en Allemagne

Passau, EV6 et D. …


Dachau. Ce nom claque au-dessus de nos têtes comme un coup de revolver. Des frissons dans le dos et des images en noir et blanc efface tous sourire sur le visage.

Je suis allée visiter le mémorial du camp de concentration de Dachau près de Munich.

Le soleil brille, il fait beau, même les oiseaux chantent. Comment cela est possible qu’un lieu où l’horreur la plus inadmissible a été commise puisse être un endroit où la nature est belle et agréable ?? Toutes ces images saccadées en noir et blanc dans nos esprits. Tant de mort, crimes horribles, humiliations, torture, Tout cela est retraduis ici dans ce mémorial sur des grands panneaux d’exposition dans les lieux même ou les SS menaient leurs programmes d’extermination. Évidemment beaucoup d’émotions, des frissons, les gens ne sourient pas, certains pleurent, et un grand silence dans cette salle d’exposition. Les pièces successives retracent l’histoire sur de grands panneaux de qualité et les explications sont claires, et lorsqu’on lit qu’en 1933 Hitler entre au pouvoir le sang se glace. 1934, 1935… jusqu’à 1039 où la guerre éclate chaque année un événement notoire et décisif du gouvernement allemand en faveur de la préférence nationale et la construction du programme d’extermination juive. C’est allé très vite.

Never Again - Plus jamais ça : régulièrement ces phrases en différentes langues sont inscrites sur les murs comme pour être sûr que tout le monde et pu les lire.



 

Les baraques - dortoirs des prisonniers - ont été reconstruites en 1965 parce qu’à la libération les Américains ont tout détruit. On peut le comprendre. Alors quand on entre dans ces dortoirs - planches de bois sommaire pour le couchage - c’est la bonne odeur du bois, de la sève de pin que l’on sent, forcément il faut s’imaginer bien autre chose ici à l’époque. Il manque la véritable odeur, ça devait être insupportable comme par exemple seulement 16 toilettes pour des milliers de prisonniers et ceux qui osaient faire leurs besoins ailleurs se faisaient tuer.



J’ai quitté ce mémorial en étant contente de l’avoir fait et contente de partir aussi vers d’autres horizons, vers la France.


 

Piste cyclable EV6, programme européen pour la mobilité cyclable.

Elle va de Nantes au Delta du Danube. Je l’ai emprunté à partir de Budapest et c’est entre Linz (en Autriche) et Passau que les paysages sont très beaux. Mais tout du long c’est une voie verte très agréable. Certains font des portions chaque année… Je vais la suivre jusqu’à Nantes, plus de 2300 km en tout.

47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Presque