• Anna

De l’eau, de l’eau ET de l’eau ☂️

Le vent avait cessé dans la nuit de mercredi et les gros nuages gris de pluie ont pris la place. je partais donc sous la pluie abritée de mon poncho rouge. Il fait du beau boulot sui-ci 👍 toute sèche en-dessous j’ai tellement rouler sans m’arrêter que j’ai fait 95km ! Au bout de mes forces le soir vers 18h30, juste avant la nuit, un personnage plutôt âgé fermait son portail avec une chaîne. Je m’approche. Je demande si il y aurait une petite place sous son porche en pierre pour ma tente cette nuit. Et très vite la question arrive : « vous allez jusqu’où comme ça ? » et je me suis vue traitée de complètement folle quand j’ai parlé de la Roumanie. Volte-face et tchao, le monsieur est vite rentré chez lui. Bon, faut que je revoie mes destinations en fonction de l’âge de mon interlocuteur…

Dodo en bivouac dans le bois d’en face.

Et qui m’attendait au petit matin après 10h de sommeil réparateur ?? La pluie ! Chouette! petit dej au chaud sous la couette 🤗 enfin le duvet avec la tente archi trempée.

9h15, je décolle de mon camp de fortune pour le prochain village à 6km : Montolieu.

Très belle surprise et belle rencontre. Un village entier dédié aux arts graphiques et aux livres. Pour ceux qui me connaissent, j’étais sur un petit nuage de bonheur, l’épisode pluie était vite oublié.



Un musée de l’imprimerie 🥰 j’y suis restée 3h ! Revu les magnifiques machines typo de la jeunesse, les casses parisiennes et autre machines pour la reliure incroyables. À Midi, j’étais encore à boire un café avec Sigrid, à l’office du tourisme. Enchantées de s’être connues, je repars avec de belles idées en tête et des contacts chaleureux que je n’oublierais pas.

Et y’en a UNE qui m’a pas oublié aussi, devinez??! La pluie.

 

Zou, c’est reparti sur les chemins boueux. Mais j’ai trouvé un bon moyen de nettoyer mes roues (vidéo sur Fb).




 

Et pour en finir avec l’eau, quand la pluie s’est arrêtée, j’ai continué à rouler… jusqu’à une route inondée. Sauf que j’avais pas vu qu’elle était inondée ! Splach ! Glissée comme une crêpe, pleine face dans le courant. Mes sacoches étanches ont bien protégé mes affaires, par contre moi, j’étais rincée… et le vélo, tout propre du coup ! Même pas froid, j’ai séché un peu en roulant jusqu’à la maison des personnes qui m’attendaient pour une bonne soupe chaude et une douche 🥰 Merci à Sylvie et Bernard pour leur accueil chaleureux et bienveillant.




91 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Presque